lundi 8 octobre 2012

Histoires secrètes de la télé-réalité



Où quand les interprétations les plus méfiantes et radicales font pales figures face au cynisme qui s'exprime ici sans complexe. Avec l'audimat (et in fine le profit) pour seul horizon, les marabouts de ce totalitarisme du fun se gargarisent d'avoir permis un pas de plus dans la marchandisation humaine.
Les mises en scène parodiques de démocratie qui sont à l’œuvre dans la télé réalité (ainsi que l'évocation de "ce que veut voir le public" qui engage téléspectateurs et participants comme volontaires libres et égaux ) la dépassent largement et se retrouvent dans la course à l’"électorat", à l' "audimat" et dans la plupart de ces théâtres médiatiques qui prennent le "peuple" pour objet méprisable, source de profit, exploitable à merci, objet total.
A mi chemin entre la justification artistique et la perversion bourgeoise, ils voient, pensent, manigancent et commentent a posteriori avec une "hauteur" et un recul analytique qui sont autant de traits typiques du racisme de classe dont cette télé réalité est le produit direct.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire